Où j’en suis avec ma pause hivernale

Ce que je fait présentement
Je monte présentement mes vidéos que j’ai tourné sur le SIA en Gaspésie et franchement je suis pas mal fier du résultat. J’aurais préféré avoir une production plus léchée mais ils ont le mérite de présenter efficacement le sentier dans son ensemble, de faire vivre ce qu’est le sentier :




Ce qui est prévu pour cet été
Suite au constat que j’aime bien construire ce genre de vidéo, j’en ferai beaucoup plus cet été. J’ai l’intention de monter les 48 sommets de plus de 4000 pieds au New Hampshire et d’en faire une série de vidéos. Le défi, aussi nommé NH48, est populaire parmi les randonneurs à la journée mais je ne crois pas que quelqu’un ait documenté en vidéo (en français) l’ensemble des sommets, alors j’ai décidé de m’attaquer au projet.

J’ai également un voyage de prévu en Virginie et Virginie de l’Ouest en avril pour faire quelques boucles de bacpacking (dont une sur l’Appalachian Trail) alors j’aurai d’autre contenu vidéo à vous présenter dans les mois à venir!

Je crois que règle générale je suis sortit de ma torpeur saisonnière et que le goût de retourner dans la forêt se fait ressentir peu à peu.

Les 500 prochains jours
J’ai gardé l’idée la plus grandiose pour la toute fin… en regardant les options de randonnée pour mon voyage en avril je suis tombé sur la carte des circuits de cyclismes de tous les États-Unis. Je l’ai envoyé envoyé à ma blonde un peu à la légère pour lui donner des idées (elle a commencé le vélotourisme l’an dernier en faisant le tour de la Gaspsie) mais j’avais repéré une route qui tout en semblant intéressante me semblait hors de mon potentiel car elle en est une de vélo de montagne. Qu’importe ma blonde m’est revenue en me disant que la route l’intéressant était la même, soit le Great Divide Mountain Bike Route.

Me renseignant d’avantage j’apprend que la route est principalement composée de chemin de gravier et que des compétences avancées en vélo de montagne ne sont pas nécessaires (parfait puisque j’en ai aucune). Le tracé suit grossièrement la ligne de division des eaux entre l’Atlantique et le Pacifique, soit les Rocheuses, de Banff en Alberta jusqu’à Antelope Wells au Nouveau-Mexique. Le voyage allierais notre goût des montagnes avec un déplacement par la force humaine. L’on explorerait un nouveau mode de voyage (un peu moins pour ma blonde habituée au vélotourisme sur route) qui tout en étant semblable au backpacking serait tout à fait différent.

C’est notre premier grand projet de voyage nous enthousiasmant tout les deux alors l’on peut se dire aux 500 prochains jours pour accomplir ce nouveau rêve!