Le goût du voyage, de l’aventure

Durant mon enfance, les voyages de camping en famille ont fait partie de mes étés. Nous avons parcouru le Canada des maritimes à la Colombie-Britanique. Je suis maintenant reconnaissant que mes parents nous ont toujours inclut, ma soeur et moi, dans leurs plans de voyages : c’est un bel héritage.

Pourtant rendu à l’âge adulte l’envie de sortir de mon quotidien n’a pas toujours été présente. Durant les premières années de ma carrière, je me suis énormément concentré sur le travail pour en oublier un peu les autres facettes de ma vie. Un jour j’ai rencontré une fille qui revenait d’un été passé à travailler en Alberta et même si notre relation fut mouvementée et très courte, de notre rencontre est resté l’idée de voyager à nouveau.

C’est cet été là que je suis partit avec mon père pour un mois de roadtrip dans l’ouest canadien et américain. J’ai redécouvert le camping et repris goût à la randonnée. Suite à ce voyage, je suis allé à de multiples reprises en Gaspésie et je suis enfin allé voir le boût du monde à Terre-Neuve.

En parallèle, grâce à une amie du travail, j’ai découvert le sport de la course à pied. D’un départ modeste, j’ai progressé petit à petit vers de nouveaux défis, course de 10km, demi-marathon, course en sentier pour finalement culminer à mon marathon de l’été dernier. À travers ce sport j’ai découvert un goût du dépassement, de toujours accomplir de plus grand défis.

C’est à un souper d’amis que l’idée de faire la Traversée de Charlevoix à émergée, une amie a annoncée son intention de faire cette randonnée mais qu’elle se cherchait quelqu’un pour le faire avec elle. Surprit qu’elle veuille faire ce genre de projet, j’ai embarqué dans l’idée et je me suis mis à me renseigner sur la randonnée longue distance (ni connaissant presque rien car ce genre de périple n’est pas la « tasse de thé » de mes parents). Ironiquement je suis partit seul car elle à eu un empêchement peu avant notre départ et c’est ainsi que j’ai découvert cette nouvelle facette du plein-air.

Ensuite il y a eu le projet de marcher l’appalachian trail et ma randonnée préparatoire de deux semaines en Gaspésie que j’ai fait l’été dernier. C’est fou ce que l’influence de quelques personnes peuvent avoir sur le cour d’une existence, sur la découverte de nouvelles passions, sur l’accomplissement de nouveaux défis. Merci mille fois d’avoir croisé mon chemin!